Retour sur Cats, la Comédie musicale!

Fin Octobre j’ai eu la chance d’aller voir Cats au Théâtre du Mogador, à Paris.

Pour dire vrai, je savais, avant de m’y rendre, que Cats est un classique du genre, mais je ne connaissais absolument pas l’histoire, ni rien. Je savais juste que ça parlait de chats, et c’était bien suffisant. A noter, dans la famille nous sommes de grands amateurs de comédie musicale (enfin, je dis nous, je ne sais pas si mon père aime vraiment cela ou s’il endure ces spectacles quand il nous accompagne…). J’en ai quelques unes à mon actif, mais je vous en parlerai dans un sujet plus détaillé.

 

cats_40x60_300dpi

 

Donc par un dimanche après-midi, nous sommes allés au Théâtre du Mogador. J’adore cette salle parce qu’elle est à taille humaine. Je suis déjà allée au Palais des Sports ou au Palais des Congrès, et c’est vraiment pas la même chose. Un vrai beau théâtre rempli d’histoire, avec une ambiance plus intimiste, un beau décor et sièges en velours…

Cats, de quoi ça parle? Il n’y a pas vraiment d’histoire dans Cats. (Ce qu’a déploré ma maman tout au long du truc). En effet, Cats est tiré du Le Guide des chats du Vieil Opossum, un recueil de … poèmes, sur des chats signé T.S Eliot . Comment adapter un recueil de poèmes en Comédie musicale? Cats y répond en organisant le bal des Jellicle, un bal de matous qui se réunissent afin que l’un d’entre eux soit choisi pour pouvoir renaître (en montant à bord d’une sorte de soucoupe volante, oui c’est très perché).

 

Premier aperçu de la scène, le décor est superbe. C’est un gros gros bric-à-brac bien aménagé, avec des passages un peu partout qui sont régulièrement utilisés par les artistes pendant tout le spectacle: des gros chats qui se faufilent partout, oui ;) Des carcasses, des boîtes, des tuyaux, c’est un joyeux bazar qu’on a sous les yeux quand on arrive. Certains peuvent trouver cela franchement moche, mais bon, c’est une décharge! Moi je l’ai trouvée chouette. Surtout qu’il y a plein de guirlandes un peu partout, et cela donne vraiment un aspect de bal musette, à hauteur de chat…

© Cats

Dans le premier acte, on assiste à l’ouverture du bal. Tout d’abord, nos gros matous nous expliquent, en musique bien sûr, ce que sont les Jellicle, l’importance du nom de chacun (on apprend d’ailleurs qu’un chat a trois noms. Le mien s’appelle Tifou, je suis sure que les 2 autres sont Croquette et Glandouille).

Et puis chaque chat a sa petite scènette, avec sa musique. On fait la connaissance de Rum Tum Tugger (mon préféré, quel pêche il a!), le joyeux duo de chats-pardeur Rumpleteazer et Mungojerrie  et bien sûr, le big boss, le gros Deuteronome, à qui tous les autres chats font des courbettes. D’ailleurs, on peut même faire des selfies à l’entracte avec lui, il est vraiment cool le vieux Deuteronome.

Il y a aussi des chats qui ne chantent pas individuellement et dont on ne connaîtra pas le nom à la fin du spectacle, mais qui méritent d’être salués. Tous les artistes dans Cats dansent très très bien (certains sont danseurs de ballets, d’autres seulement des chanteurs!) mais j’ai eu un coup de coeur pour celle qui jouait Victoria, une femelle blanche, que je repérait à chacune de ses apparitions. Et bien sûr, Mistoffellees le magicien qui gâte le public en pirouettes et très très beaux pas. Un plaisir pour les yeux.

 

Victoria ♥ © Cats

Bref, on fait connaissance de ces sympathiques compagnons, quand arrive Grizabelle – ancienne star parmi les chats – aujourd’hui déchue; Tous les autres chats l’évitent, elle se traîne sur la scène et on la fuit, bref tout n’est pas tout rose chez les Jellicle... Elle interprête la très connue chanson Memory à la fin du show (petite vidéo en bas de l’article ;) ). C’est un peu le thème du spectacle, qui revient de temps en temps.

La seconde partie est tout aussi chouette, même si on divague un peu dans les tableaux (avec l’arrivée du gros méchant, de chiens et de chats pirates (?))… Pour ma part, j’ai essayé de ne pas trop me focaliser sur ces disgréssions, tant j’étais absorbée par les artistes et leur performance exceptionnelle.

Que dire, à part qu’on s’en prend plein les yeux? Les costumes sont superbes, le maquillage époustouflant… Chaque chat est identifiable, les danseurs sont increvables et bondissent de partout… C’est exactement ce qu’on imaginerait d’un bal secret organisé la nuit par nos matous.. L’élégance, la vivacité, la malice, tout y est superbement retranscrit.

 

Petit  bémol… La musique. J’avais lu une critique de la comédie un peu avant d’y aller, comme quoi la musique en générale était un peu… comment dire… has been (le spectacle date de 1981 quand même!). C’est vrai que les instruments sont parfois un peu étranges et ne sonnent pas toujours bien, les musiques pas toute très harmonieuses, mais dans l’ensemble elles m’ont assez emballée. J’ai eu du mal avec les paroles françaises de temps en temps (parfois incompréhensibles, parfois pas très mélodieuses).

 

cats

Comme vous pouvez le voir, les goodies ne sont pas en reste (ah les génies du marketing ♥): balles anti-stress, mug trop beau, et le recueil de poèmes Le guides des chats… Pas de DVD ou de CD en Français, mais en VO. J’ai eu du mal à ne pas craquer… ♥

 

Bref, un spectacle incroyable, pour les amoureux des chats, mais pas que, pour tous les rêveurs qui ont envie de quelques heures dans un monde à part, fait de magie, de danse et d’émotions… Où l’on ressort les étoiles pleins les yeux :D

 

Et bonne nouvelle, face au succès de la représentation française, la comédie musicale est prolongée au Mogador jusqu’au 31 mars 2016! Plus d’excuse pour ne pas aller le voir en famille :)

 

Sur ce, je vous dis Miaou et je part écouter la version anglaise ♥

Et pour vous, Melody, VO – De je ne sais pas quelle troupe ;)

 

Cats le Musical au Mogador à Paris

Durée d’une représentation : 2h40 (20 minutes d’entractes)

Séance à 20h en semaine, deux séances à 15h et 20h le samedi et séance à 15h le dimanche.

Recommandé à partir de 6 ans,

Réservation en ligne dans toutes les bonnes billeteries et sur le site internet de la comédie Musicale : http://www.catsthemusical.com/paris/billetterie/ 

 

 

FacebookTwitterPartager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *